L’Algérie se limite actuellement uniquement à extraire les matières premières

Passage imminent à la valorisation des hydrocarbures primaires

L’Algérie opte aujourd’hui pour le passage à la valorisation des hydrocarbures primaires. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est revenu, en juin dernier, sur cette question. Intervenant après l'adoption du Plan d'action du gouvernement par le Conseil des ministres qu'il avait présidé, le Chef de l'Etat avait ainsi «invité le gouvernement à valoriser davantage toutes les ressources et richesses dont dispose le pays, y compris les hydrocarbures fossiles conventionnels». Pour ce faire, l’Algérie compte développer la pétrochimie. Un programme dans ce sens est en cours de maturation et devra prendre forme au début de l’année 2018. (...)

 lire l'article