Logo elmoudjahid

Renforcer un partenariat historique

Le contrat de recherche et d’exploitation de gaz pour le champ de Tin Foyé Tabankort (Illizi) est d’une durée de 25 ans.

La fiabilité du partenariat tissé entre le Groupe Sonatrach et les autres compagnies énergétiques des plus connues dans le monde se distingue aussi par cette volonté partagée  de pérenniser cette relation via le recours à des contrats additionnels. C’était le cas lors d’une cérémonie qui a réuni, hier à Alger, les responsables de la compagnie nationale des hydrocarbures, du  groupe français Total et de l’espagnol Repsol. Les trois partenaires ont  procédé à cette occasion à la signature d’un nouveau contrat de recherche et d’exploration sur le périmètre Tin Foyé Tabankort (TFT) situé dans le bassin d’Illizi et s’étendant sur une superficie de 1.571 km2. En présence du PDG de Sonatrach, Abdelmoumene Ould Kaddour, de son homologue le PDG de Total, Patrick Pouyanné ainsi que le DG de   Repsol  Algérie, Didier Wloszcozowski. Le nouveau contrat qui sera en vigueur dès son approbation par les hautes autorités du pays est d’une durée de 25 ans, une période durant laquelle l’association des trois partenaires prévoit la réalisation d’un programme de travaux additionnels pour un investissement estimé à 234 millions de dollars. Le financement sera assuré à hauteur de 51% par Sonatrach, 26,4 % par Total et 22,6 % par Repsol. Ce  programme additionnel de développement du périmètre TFT d’Illizi, en vertu duquel il sera  question de forage de 11 nouveaux  puits, notamment l’optimisation des réseaux en surface, permettra de maintenir la production du champs pendant une période de six ans, soit  l’équivalant de 3 milliards de m3/ an de gaz, et de récupérer des  réserves additionnelles des hydrocarbures estimées à plus de 250 millions de baril équivalent pétrole (Bep). La  production  actuelle du champ s’élève actuellement à plus de  80.000 bep/jour, indique-t-on  dans un document remis à la presse. Au terme de ces prévisions inscrites sur une période de six ans, il est attendu de voir l’association Sonatrach, Total et Repsol booster les activités d’exploration tout au long de la durée de 25 ans prévues dans le nouveau contrat. A rappeler que les investissements déjà consentis pour le développement de ce même gisement se sont de 1,2 milliards de dollars, fractionnés en deux phases. La première est  relative à la mise en production du gisement en 1999 par la réalisation de 2 trains de traitement de  10 millions de m3 chacun et de trois lignes d’expédition de gaz, de condensat et de GPL. La seconde phase a porté sur la réalisation d’une station de  boosting  en mai  2010 en vue de  maintenir le plateau de production  à 20 millions m3/jour. Découvert par Sonatrach avant la mise en place du contrat d’association le périmètre Tin Foyé  Tabankort a été attribué  au consortium Total et  Repsol, suite à la signature le 28 janvier 1996 d’un contrat pour le développement et l’exploration  du gaz humide. 

Les trois partenaires ont convenus d’un nouveau contrat signé hier pour optimiser la récupération des réserves de ce gisement. Au terme de la cérémonie de signature, M. Ould Kaddour s’est dit «heureux de renforcer le partenariat historique». «Ce contrat nous permettra de mieux valoriser nos réserves, ce qui est l’un des objectifs  affichés de notre stratégie SH 20 -30». De son côté, M. Pouyanné a soutenu que le groupe français «continuera à apporter le meilleur de son expertise technologique afin de poursuivre la valorisation des réserves de ce champ gazier». «Ce projet s’inscrit dans la stratégie du groupe de développer sa production de gaz dans des conditions compétitives», a-t-il ajouté. Le programme additionnel d’exploration et d’exploitation du champ, est de l’avis de M. Didier Wloszcozowski «un jalon important dans le renforcement de la coopération avec Sonatrach».