Joint-Venture commune entre SONATRACH et BHGE

Alger, le 03 juillet 2018, s’est tenu le premier Conseil d’Administration de la société Algerian Petroleum Equipment Company "APEC", Joint-Venture commune entre SONATRACH et BHGE. Ce jalon marque la naissance officielle de ce nouvel outil industriel du secteur de l’énergie.

Grâce à un investissement initial combiné de 45 millions de Dollars Américains, la nouvelle société assurera la fabrication, l'assemblage et la maintenance de divers équipements pétroliers, notamment des têtes de puits et de production, des Blocs Obturateur de Puits (BOP) et des vannes, constituant ainsi une base capable de répondre aux besoins croissants de l’amont pétrolier. 

En plus de réduire la dépendance vis-à-vis des importations, APEC aspire à stimuler la compétitivité économique et renforcer la chaîne d'approvisionnement locale avec un potentiel d'exportation.

Elle contribuera au renforcement du tissu industriel national et à la création d'un réseau de sous-traitants nationaux, certifiés conformes aux normes et standards internationaux. Elle s'appuiera également sur la relation historique entre Sonatrach et BHGE, et la renforcera vers un partenariat d’excellence.

Pour rappel, les documents contractuels constitutifs entre SONATRACH et la Société BHGE et relatifs à la création de la Joint-Venture APEC ont été signés le 09 novembre 2017.

SONATRACH et GAS NATURAL FENOSA ont procédé aujourd’hui à la signature d’accords portant sur le renouvellement des contrats de vente et d’achat de gaz naturel à destination de l’Espagne jusqu’en 2030.

Ces accords permettent à SONATRACH de consolider sa position de principal fournisseur de gaz sur le marché espagnol et de renforcer la relation de coopération avec son partenaire historique GAS NATURAL FENOSA.

A cette occasion le Président Directeur Général de SONATRACH, Monsieur Abdelmoumen OULD KADDOUR, a déclaré : « ces accords constituent une étape importante dans le positionnement futur de SONATRACH sur le marché international du gaz dans le cadre de sa stratégie SH2030, et confirment la qualité du partenariat de long terme entre les deux sociétés ».

Il y a lieu de rappeler que les relations commerciales entre SONATRACH et GAS NATURAL FENOSA ont débuté à travers des approvisionnements GNL au début des années soixante-dix puis se sont consolidées avec la réalisation des gazoducs Pedro Duran Farell (GPDF) et Medgaz.

SONATRACH est également le quatrième plus gros actionnaire dans la société GAS NATURAL FENOSA.

Les membres de L’Assemblée Générale de la Société Sportive Par Actions Mouloudia d’Alger (SSPA) se sont réunis le mercredi 13 juin à Alger, avec pour ordre du jour la clôture des comptes au titre de l’exercice 2017.

Par la suite et à l’effet de la réunion du Conseil d’Administration, Monsieur HIRECHE Mohamed Rached, a été élu à l’unanimité en qualité de Président du Conseil d’Administration de la SSPA Mouloudia d’Alger.

Pour rappel, Monsieur HIRECHE Mohamed Rached occupe le poste de Directeur Contrôle de Gestion au niveau de la Direction Corporate Finances - Direction Générale de SONATRACH.

SONATRACH, Total et Repsol ont signé aujourd’hui, au siège de la Direction Générale de SONATRACH, un nouveau contrat de Recherche et d’Exploitation sur le périmètre Tin Foyé Tabankort (TFT), Bloc 238.

Ce contrat d’une durée de 25 années sera financé à hauteur de 51% par SONATRACH, 26,4% par Total et 22,6% par Repsol.

A cet effet, l’association prévoit de réaliser un programme de travaux additionnels pour un investissement estimé à 324 millions de dollars US qui comprend, notamment :

  • Le forage de onze (11) nouveau puits ;
  • L’installation d’une (01) unité de de compression de basse pression en amont de l’usine ;
  • L’optimisation du réseau de surface et de fonctionnement de l’usine.

Ce programme additionnel de développement permettra de maintenir la production du champ, qui s’élève actuellement à plus de 80 000 bep/jour (barils équivalent pétrole), pendant 6 ans soit 3 milliards de m3/an de gaz, et de récupérer des réserves additionnelles d’hydrocarbures estimées à plus de 250 millions de bep, dont 29,2 GSm3 de gaz sec (milliards de mètres cubes standards).

Pour rappel, les investissements déjà consentis pour le développement de ce gisement sont de 1,2 milliards de dollars US et ont été fractionné  en deux (02) phases : 

  1. La mise en production du gisement en 1999 par la réalisation de 02 trains de traitement de 10 millions Sm3/j chacun, et de respectivement 03 lignes d’expédition de gaz, de condensat et de GPL.
  2. La réalisation d’une station de Boosting en mai 2010 en vue de maintenir le plateau de production à 20 millions Sm3/j pendant 5 années.

 

À cette occasion, M. OULD KADDOUR, Président Directeur Général de SONATRACH, a déclaré :

« Nous sommes heureux de renforcer le partenariat historique qui lie Sonatrach à Total et Repsol sur le champ TFT, où nous travaillons main dans la main depuis 1996. Ce contrat nous permettra de mieux valoriser nos réserves, ce qui est l’un des objectifs affichés de notre Stratégie SH2030. »

Pour rappel, le périmètre contractuel de TFT est situé dans le bassin d’Illizi, à environ 400 km au sud-est de Hassi Messaoud. Il a été découvert par Sonatrach, et s’étend sur une superficie de 1571 km2. Sa mise en exploitation remonte au 18 mars 1999, suite aux travaux de développement réalisés par l’association. Il produit du gaz sec, du condensat et du GPL.

 

 

Signature Contrat PERTAMINA TALISMAN BONATI SONATRACH 83

Dans le cadre de l’Association Sonatrach/Pertamina Algérie EP (PAEP) et Talisman, un Contrat d’Ingénierie, de Procurement et de Construction (EPC2) a été signé avec Bonatti, ce jour au niveau de la Direction Générale de SONATRACH.

 

L’objectif de ce contrat est d’augmenter le niveau de production actuel des champs de Menzel Ledjmet Nord (MLN) qui est de l‘ordre de 17 000 barils/jour à environ 30 000 barils/jour d’huile dans des conditions optimales d’exploitation et de sécurité.

 

Ce projet s’inscrit dans la phase IV du développement du champ pétrolier Menzel Ledjmet Nord (MLN), dans le Sahara central de l’Algérie.

 

Cette phase de développement des champs de MLN & Satellites, prévoit l‘amélioration de la récupération des réserves d’huile, à travers la réalisation d’un programme des travaux qui comprend l’augmentation de la capacité d’injection de gaz de 6,4 MM Sm3/j à 7,8 MM Sm3/j à travers l’installation de nouveaux équipements, le forage de 20 nouveaux puits ainsi que des travaux de Workover sur 15 puits.

 

Ce contrat s’élève à plus de 85 Millions d’euros avec une durée de réalisation de trois (03) ans.

 

Le Total d’investissement prévu pour la phase IV de ce projet est de l’ordre de 430 MM$.

 

Pour rappel, l’Association SH/PAEP et Talisman a déjà signé plusieurs Contrats tels que les Travaux de Génie Civil avec l’entreprise Entrepose Algérie les Installations de Surface avec EPPM SA, les Services Intégrés du Forage (IDS) avec Sahara, et le Workover Rig Services avec Tassili.